Notre saison de colza 2017-2018

Suivi de culture le 20 juin 2018

La défloraison est maintenant achevée depuis près de 15 jours et ce sont les siliques qui occupent désormais le terrain.

Les siliques, ce sont les gousses qui se trouvent sur les branches et qui contiennent les petites graines si précieuses que l’on récoltera.

Les siliques sont les gousses dans lesquelles se trouvent les graines de colza.

Elles sont pour le moment très résistantes et la maturation les attendrira de façon à libérer plus facilement leur contenu.

 

Les siliques ont maintenant jusqu’à la fin du mois de juillet pour s’attendrir avant la récolte.

Désormais, rendez-vous à la récolte à la fin du mois de juillet ou au début août.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivi de culture le 8 mai 2018

Les plaines sont actuellement particulièrement jolies, teintées du jaune vif des fleurs de colza.

Les plaines sont teintées du jaune vif des fleurs de colza.

En effet, depuis un mois, les parcelles ont bien changé. La croissance s’est intensifiée et l’ensemble des parcelles est maintenant fleuri. Quelques boutons floraux restent à évoluer en raison notamment de l’avortement de certaines fleurs sans explications évidentes. C’est là qu’on apprécie la capacité de compensation du colza qui « décèle » cette carence et réagit en reproduisant de nouvelles fleurs. Il nous faudra être patient à l’heure de la récolte pour attendre car la maturation risque d’être hétérogène. Comme le dit l’adage : « tout vient à point à qui sait attendre… ».

Dans nos parcelles non traitées, on note la présence de multitudes d’insectes qui œuvrent à la pollinisation.

Dans les parcelles non traitées, les insectes pollinisent.

 

Suivi de culture du 10 avril 2018

Avec le retour progressif de conditions météorologiques printanières, la végétation repart bon train. Les apports d’engrais réalisés depuis un mois, qui complètent l’effet des féveroles (plantes légumineuses qui produisent de l’azote) ont commencé à être valorisés. Preuve en est l’évolution récente.

Aujourd’hui, nos parcelles atteignent le stade début floraison comme en témoignent les photos. On peut estimer que 5 à 10% des pieds sont aujourd’hui fleuris et on peut supposer qu’il s’agit principalement de la variété précoce Alicia qui joue parfaitement son rôle de protecteur de la variété principale vis-à-vis des méligèthes.